Principes généraux de l'accompagnement proposé

Respect de la personne, confidentialité des propos, bienveillance et confiance sont les maîtres-mots de tout suivi psychologique

Le respect de la personne dans sa dimension psychique est au fondement même du suivi, inscrit en entête du code de déontologie de la profession.

Il se traduit entre autres par le respect de l'autonomie du patient dont l'exercice demande d'abord une information claire.

A cet effet, vous trouverez sur ce site les informations sur les suivis proposés et les liens vous permettant de vous informer plus avant si vous le souhaitez (même s'il n'est pas possible d'être exhaustif). Cette information vous sera également donnée verbalement dès le premier contact et au fur et à mesure du suivi, afin de vous permettre un consentement libre et éclairé.

Il nécessite également que le thérapeute acquière les connaissances théoriques et méthodologiques nécessaires et réactualise régulièrement ses connaissances.

 

La confidentialité des propos est garantie par le respect du secret professionnel.

 

Enfin , le suivi proposé est basé sur la bienveillance, la confiance donnée au patient pour trouver en lui-même les ressources qui lui permettront d'évoluer dans le sens qu'il recherche avec 'accompagnement du psychologue.

 


Une thérapie brève ?

L’approche proposée est à la fois comportementaliste (visant d'abord à intervenir sur le comportement) et cognitive (cherchant à intervenir sur les croyances, les représentations, et leurs processus de construction).

 

"Elle est fondée sur les connaissances issues de la psychologie scientifique et doit obéir à des protocoles relativement standardisés. Elle évalue souvent l'évolution du patient au cours de la thérapie. Elle accepte la démarche de médecine fondée sur les faits. Les TCC ont pour particularité de s'attaquer aux difficultés du patient dans « l'ici et maintenant » par des exercices pratiques centrés sur les symptômes observables au travers du comportement et par l'accompagnement par le thérapeute qui vise à intervenir sur les processus mentaux dits aussi processus cognitifs, conscients ou non, considérés comme à l'origine des émotions et de leurs désordres. La standardisation de la pratique des TCC a contribué à la reconnaissance de leur efficacité par leur caractère reproductible qui est une des exigences de la démarche scientifique. Elles sont particulièrement indiquées pour les troubles anxieux (notamment les phobies) et les addictions" écrit Wikipedia.

 

Phobies et troubles obsessionnels compulsifs (TOC) sont le champ actuellement le plus connu des thérapies comportementales, de même que les phobies sociales qui entraînent certains troubles tels que trac, tremblements, sueur.

Associées aux thérapies cognitives, elles agissent aussi sur les dépendances comme la boulimie, le tabagisme, l'alcoolisme ou bien encore les problèmes d'ordre sexuel.

 

La liste n'est pas figée.


L'entretien

Faire la démarche d’aller voir un psychologue n’est jamais une démarche facile, même après des événements douloureux ou lorsque l’on rencontre des difficultés personnelles. Alors, à l’heure du premier rendez-vous, l’appréhension monte. Comment bien aborder un premier entretien avec le thérapeute ?

 

Lors de cette première séance, son rôle va être d’écouter, de comprendre en vue d’accompagner, de soulager et de prévenir les situations de souffrance psychologique. Pour cela, il a développé des compétences personnelles et humaines pour être en capacité d’accueillir ou de contenir les personnes en proie à des situations difficiles ou de crise.

 

Selon le moment du suivi, il est amené à mettre en œuvre différents types d’entretien.