Votre enfant est harcelé ? En pensant bien faire, la plupart des adultes interviennent de façon contre-productive

Emmanuelle Piquet propose une approche originale de la lutte contre le harcèlement dans son livre Te laisse pas faire - Aider son enfant contre le harcèlement à l'école paru chez Payot.

En effet, les interventions des adultes visant à arrêter un harcèlement n'ont très souvent pas l'effet attendu: il continue de façon moins visible, plus pernicieuse, offrant moins de prise. La conséquence est encore plus dramatique pour le harcelé parce que le manque de confiance par rapport aux adultes se rajoute à la souffrance du harcèlement.

Te laisse pas faire !  Aider son enfant face au harcèlement à l'école d'Emmanuelle Piquet
Te laisse pas faire ! Un livre pour aider l'adulte à aider l'enfant et ne pas aggraver le problème

La présentation du livre nous donne un aperçu :

Les codes de la cour de récré sont clairs :
1) Les problèmes se règlent d'abord entre enfants
2) Celui ou celle qui déroge à cette règle à partir du CM1 perd considérablement de sa "popularité"

Quand les parents, voulant bien faire, volent au secours de leur enfant, ils prennent alors le risque d'aggraver les choses.

 

Dans ce livre aussi intelligent que pragmatique, à contre-courant des idées reçues, Emmanuelle Piquet nous indique la bonne posture : ne pas se mettre entre le monde et l'enfant ou l'adolescent, ne pas le surprotéger, mais l'aider à se défendre par lui-même.

 

Sans exagérer ni nier la violence, donnons plutôt à nos enfants la capacité de faire face !

 

 

L'article sur le harcèlement que vous pouvez découvrir en suivant ce ce lien expliquera l'approche proposée plus en détail.

Vous pouvez également visionner cette vidéo de présentation.


 

Il se situe dans le même ordre d'idée que les points développés dans le cadre des auto-limitations, aider l'enfant à se défendre par lui-même en modifiant avec lui son rapport aux autres sera plus efficace et à plus long terme que la (seule) sanction des harceleurs. L'amener à se constituer des "flèches de résistance", l'accompagner pour qu'il puisse se constituer des stratégies pour se défendre seul, le rendra autonome dans la vie tout en renforçant son image positive en ses capacités.

Enfin, le seul fait d'avoir davantage d'assurance le protégera mieux que l'assistance d'un adulte.